Unité de Recherche Interactions Homme-Milieux, Environnement-Société (UR-IHMES)

La principale question de recherche qui structure les recherches de cette Unité de Recherche est : Comment les systèmes de connaissances socio-écologiques se structurent, se reformatent, s’enrichissent et maintiennent les sociétés humaines dans des environnements caractérisés par le changement climatiques, la perte de la biodiversité et de l’agrodiversité, la pollution du cadre de vie et la pression démographique ?

L’objectif de cette Unité de Recherche (UR) est de contribuer à développer la recherche, l’enseignement et la formation sur les relations Hommes-Milieu, Environnement-Société.

Les rapports homme-milieu, environnement-société, face aux dynamiques démographiques, les nouvelles idéologies, les innovations technologiques, changent et se reconfigurent. Comment gérer durablement les ressources naturelles et agricoles? Quels sont les enjeux sociaux autour de ces ressources? Quels sont les mécanismes juridico-sociaux à proposer? Comment les savoirs écologiques se reformatent face à ces dynamiques socio-environnementales ?

L’UR-IHMSES apporte sa contribution à ces débats contemporains à travers la mise en route des activités de recherches, le développement de curricula de formation et la formation sur les rapports homme-milieu, Environnement-Société.

Les problèmes environnementaux concernent :

•             les « grands équilibres » de la planète, les questions de climat;

•             la “gestion des ressources naturelles renouvelables”, question d’origine écologique et économique, à laquelle on peut rattacher la question très actuelle de la diversité biologique, de “la dynamique des ressources et des usages.

•             la qualité du mode de vie et sur ses conséquences sur la santé ou plus globalement sur les rapports santé-environnement ;

•             le développement des sociétés humaines, notamment le développement économique, le développement social, le développement durable.

Les Sociétés dont il est question ici sont les communautés rurales, les communautés locales, les néo-ruraux, les sociétés péri-urbaines, etc. Les questions sociétales d’intérêts sont de trois ordres :

•             Démographique : migration, pression démographique, …

•             Idéologique : lois, régulation, politiques, institution, normes, culture, marché…

•             Innovations technologiques : innovations techniques (intrants agricoles, équipement/matériel, mécanisation, industrialisation, itinéraires technique,…)

Les principales théories qui alimentent les travaux de l’UR-IHMES sont celles de la « gouvernance des ressources », de la « justice environnementale », du « traditonnal ecologique knowledge », …